La Lutte de Libération Nationale, c'est l'occupation constante de tous les terrains qui concernent la Lutte Institutionnelle, la lutte de masse et la lutte armée.
  Accueil La Lutte en Vidéos Archives de la LLN La Lutte en Audio

La Lutte en photos

Contactez Unità Naziunale    
 

L'actualité du mouvement national sur CORSICA INFURMAZIONE

Offrez un teeshirt
Generazione76

free counters

Faire un don en ligne en soutien aux prisonniers politiques

 

Aidez le site Unità Naziunale


Achetez les produits du Comité Anti Répressio
n


Offrez vous un souvenir d'Unità Naziunale

 

 

CORSICA LIBERA : Cala Purcina: Halte à l'économie résidentielle. Procès : Halte à la judiciarisassions des patriotes.

Le 1 er juin 2009 : (00:03 Unità Naziunale, www.unita-naziunale.org - Corse - Lutte de Masse) CORSICA LIBERA, ancrée dans le fil patriotique historique, refuse la disparition du Peuple Corse par la domination de la France et des forces de l'argent.

En nous rendant à Cala Purcina, nous adressons un message clair à tous ceux qui souhaitent faire de la Corse un Corsicaland pour nababs et autres nantis, à tous ceux qui nous spolient et qui privatisent les espaces remarquables en particulier sur le littoral, à tous ceux qui veulent reléguer les Corses au rang de personnages folkloriques bons pour les rôles de méchants dans les fictions à la mode, et à tous leurs complices.

C'est aussi un message clair à l'endroit du pouvoir français, le conflit franco Corse ne sera pas réglé par les fourgons de policiers, par les arrestations, les harcèlements, les tribunaux d'exception, ou les basses manoeuvres ; mais par une prise en compte des droits du peuple corse, dans un processus de règlement négocié.

 

CORSICA LIBERA récuse la philosophie qui a inspiré le PADDUC.

Le PADDUC préconise un prétendu développement économique de type résidentiel qui consiste à vendre la terre Corse et les maisons pour construire des résidences secondaires ou permanentes au profit de riches européens favorisant ainsi l'implantation de populations extérieures au détriment d'un peuple historique condamné à la marginalisation.

Un habillage sémantique dans la nouvelle version du PADDUC nous parle d'économie « présentielle » au lieu de « résidentielle » Mais il s'agit bien de la même chose : attirer sur un territoire des flux énormes de populations ayant des revenus créés ailleurs. Un tel modèle de développement ne peut se concevoir à l'échelle d'un pays.

La Corse n'est pas un simple territoire. Elle est une Nation avec ses valeurs, son patrimoine, son environnement et elle a besoin d'une économie productive, d'un avenir pour ses enfants.

Dans son analyse sectorielle, le PADDUC est un document catastrophique, en voici quelques points saillants.

 

-Concernant le secteur touristique, le texte est indigent, il se contente de fixer des objectifs chiffrés de fréquentation sans analyses qualitatives sur sur une forme de tourisme adapté à l'économie corse.

 

-Concernant le secteur énergétique, c'est aussi le manque d'imagination et de prospective le plus total, en particulier pour les énergies renouvelables.

 

-Concernant l'agriculture, il n'existe aucune mesure réelle de protection des terres agricoles, notamment dans les zones à forte pression spéculative. Bien au contraire, les surfaces agricoles sont quasiment réduites  à néant dans certaines régions du littoral. Le PADDUC ne conçoit aucun aménagement rural digne de ce nom et ne valorise nullement le système de production que constitue l'agro pastoralisme.

 

-Concernant l'environnement, nous dénonçons principalement le subterfuge cartographique opéré entre les cartes présentées en mars 2009 et les cartes définitives: minoration des terres à forte potentialité agronomique, réduction des espaces remarquables et des espaces proches du rivage. Il est évident que cela prépare des programmes immobiliers de spoliation importants.

 

-Concernant la maîtrise du foncier qui est la condition de la survie de notre peuple et qui conditionne à la fois l'agriculture et l'habitat social, le PADDUC refuse la mise en place de mesures drastiques de protection (citoyenneté corse, fonds foncier, dynamisation de la SAFER....) et se contente de dispositions a minima. 

 

-Concernant la langue corse, le diagnostic du PADDUC fait l'impasse sur le vote par l'Assemblée de Corse de la généralisation de l'enseignement bilingue dans toutes les maternelles d'ici à 2013, cela devient une simple « généralisation de l'implantation de filières bilingues dans toutes les écoles maternelles à l'horizon 2013 ». Corsica libera dit non aux filières bilingues alibis, et s'est toujours prononcé pour un statut d'officialité et donc pour la généralisation de l'enseignement du Corse dès la maternelle.

 

Avec cet  exemple, on mesure le caractère pernicieux du PADDUC 2.

 

Le PADDUC doit être rejeté et nous devons imposer un véritable projet de développement durable pour la Corse valorisant notre environnement et notre culture, et basé sur  une économie productive performante au service des Corses  et un tourisme locatif régulé.

 

Pour avoir dénoncé symboliquement ce plan de mise en vente de la terre corse l'an passé, ici, des patriotes de notre mouvement ont été poursuivis et condamnés. Ils comparaîtront de nouveau mercredi 3 juin, à 14 heures, devant la cour d'appel de Bastia. Nous y serons comme nous sommes ici aujourd'hui à Porti vechju !

 

Depuis des mois, la répression se déchaîne contre notre mouvement pour l'écarter du champ politique. Nous ne renoncerons jamais malgré les manipulations judiciaires les plus basses comme celle que révèle un document choc livré récemment par la défense des 4 militants relaxés dans l'affaire de l'incendie à la CTC et jugés en appel à Bastia.

On y apprend que le parquet d'Ajaccio ne souhaitait pas relever appel car il n'y avait aucun élément pour condamner !!!!!!! Et pourtant l'appel a eu lieu et pourtant le procureur de Bastia a demandé 2 ans de prison !!!

 

De Cala Purcina aux Parquets insulaires, on nage en plein arbitraire. Nous refusons cette judiciarisassions du patriotisme.

 

Nous renouvelons nos propositions pour sortir du cycle de confrontation et entamer un véritable règlement politique.

 Ces propositions dessinent une première étape dans une approche de résolution graduelle d'accession à l'indépendance et résolument décolonisatrice :

 

·         Reconnaissance du Peuple Corse et de tous ses droits légitimes.

·         Statut d'officialité pour la langue et la culture corse.

·         Mise en place d'une citoyenneté corse basée sur dix ans de résidence permanente.

·         Pouvoir législatif pour l'Assemblée de Corse dans les domaines économiques, sociaux, culturels, écologiques, énergétiques, de l'aménagement du territoire et des transports.

  • Mise en place d'un code des investissements.

·         Libération de tous les patriotes corses.

 

Corsica libera le dit haut et fort fort avec tous les Corses conscients des enjeux:

 

UN'CALEREMU MAI U CAPU. E INSEMI RAMINTEMU CHI A CORSICA UN HÈ A VENDA !!!

INSEME VINCEREMU

Corsica Libera

 

Corsica Libera communique : L'actualité de Corsica Libera sur Unità Naziunale
Source photo : Unità Naziunale, Archives du site.
Source info :  Unità Naziunale

© UNITA NAZIUNALE

Vos réactions sur cet article ici :http://forucorsu.unita-naziunale.org/portal.php

 

 
 

Aidez les prisonniers politiques
Cliquez ici->

<-Cliquez ici

Sustenite i patriotti incarcerati

 

Comment publier cet article sur vos forums, sites, blogs...

Comment publier votre communiqué, votre article, vos photos...

Merci de lire ici

 

Offrez un teeshirt
RESISTENZA


Inscrire votre site, signaler un lien mort, une erreur,

tout ce que vous avez à nous dire : infurmazione@unita-naziunale.org

© UNITA NAZIUNALE